DOETH = Déclaration d’obligation d’emploi des travailleurs handicapé

BOETH = Bénéficiaires de l’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés

ECAP = Emplois exigeant des Conditions d’Aptitude Particulières

🟪LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS  A COMPTER DE LA PERIODE D’EMPLOI DE 2020

🔸Tous les employeurs, quel que soit leur effectif, doivent déclarer le statut de travailleur handicapé de leurs salariés dans les DSN mensuelles, cependant aucune sanction n’est prévue

🔸Transfert de compétences de l’Agefiph à l’Urssaf pour la partie déclarative, le règlement, le contrôle de l’application de la législation, mais l’Agefiph continue d’assurer la gestion des fonds collectés et les déclarations antérieures

🔸L’effectif d’assujettissement est apprécié au niveau de l’entreprise, et non par établissement

🔸Tout travailleur handicapé, quelle que soit la nature de son contrat (CDI, CDD, intérimaire, stage) est comptabilisé au prorata de son temps de travail sur l’année

🔸Les accords agréés d’entreprise, de groupe ou de branche ont une durée de 3 ans et pourront être renouvelés une fois à compter de 2020

🔸Les achats réalisés auprès du secteur protégé et adapté (EA – entreprise adaptée, ESAT – Établissement et Service d’Aide par le Travail, TIH – Travailleur Indépendant Handicapé) sont valorisés en déduction de la contribution financière

🔸L’OETH reste fixée à 6 % pour les entreprises de 20 salariés et plus, mais ce taux peut être révisé tous les 5 ans

🟪OBLIGATION D’EMPLOI POUR LES ETABLISSEMENTS DE 20 SALARIES ET PLUS, 3 VOIES POUR Y REPONDRE

🔸Embaucher, accueillir en stage ou maintenir dans l’emploi des personnes BOETH

🔸 Mettre en place un accord agréé de branche, de groupe ou d’entreprise qui doit comporter un plan d’embauche et un plan de maintien dans l’emploi dans l’entreprise

🔸Verser une contribution financière, pour chaque bénéficiaire manquant

🟪FORMALITES DECLARATIVES

🔸 Les effectifs BOETH et ECAP sont déclarés chaque mois via la DSN, des modalités spécifiques de calcul s’appliquent aux BOETH âgés d’au moins 50 ans, ils sont décomptés avec une majoration de 150 %

🔸La déclaration annuelle de l’OETH est faite via la dsn du mois de mai 2021 (tolérance juin 2021)

🔸La déclaration annuelle de l’OETH est faite via la dsn du mois de mai 2021 (tolérance juin 2021)

🔸Si l’entreprise est composée de plusieurs établissements, seul l’un des établissements fait la déclaration et le versement, ainsi que les éventuelles régularisations

🔸Date d’exigibilité, le 5 du mois M+1 pour les employeurs de plus de 50 salariés, le 15 du mois M+1 pour les autres

🔸Les justificatifs ne sont pas à envoyer à l’urssaf mais à conserver en cas de contrôle

🔸Un seul statut peut être renseigné dans la rubrique « Statut BOETH » de la DSN. Si le salarié relève de plusieurs statuts, soit il n’en a déclaré qu’un à son employeur (sur justificatif) ; soit il en déclare  plusieurs avec justificatifs, et c’est l’employeur qui déclare celui bénéficiant de la plus longue validité

🟪CALCULS

🔸 l’Urssaf calcule l’effectif moyen annuel OETH), considéré au 31 décembre de l’année N et calculé sur la base de la moyenne des effectifs déterminés chaque mois au titre de cette même année civile N à partir des statuts des salariés handicapés déclarés dans les DSN mensuelles

🔸Cas de l’atteinte du seuil pour la première fois ou création d’entreprise ayant 20 salariés dès sa création : neutralisation pour une durée de 5 ans à compter de 2020 (cela reste 3 ans pour les années antérieures). Si l’année suivante, l’entreprise est en-dessous du seul, une nouvelle période de neutralisation de 5 ans recommence.

🔸Obligation d’emploi

Nombre de bénéficiaires à employer (résultat arrondi à l’entier inferieur).

Entre 20 et 33               : 1

Entre 34 et 49               : 2

Entre 50 et 66               : 3

Entre 67 et 83               : 4 …

🔸 Le coefficient multiplicateur

La contribution est égale au nombre de travailleurs handicapés manquants multiplié par un coefficient égal à :

-400 fois le smic horaire brut pour les entreprises de 20 à moins de 250 salariés ;

-500 fois le smic horaire brut pour les entreprises de 50 à moins de 750 salariés ;

-600 fois le smic horaire brut pour les entreprises d’au moins 750 salariés.

– 1 500 fois le smic horaire brut pour toute entreprise, quelle que soit sa taille, qui n’emploie pas de travailleurs handicapés ou ne passe pas de contrats avec des entreprises accueillant des personnes handicapées d’une valeur au moins égale à 600 fois le smic horaire brut ou n’applique pas un accord agréé, pendant au moins 3 ans

🟪DEDUCTIONS

🔸ECAP Les entreprises, qui ont des emplois exigeant des conditions d’aptitude particulières (ECAP), voient leur contribution minorée – La liste des ECAP est fixée à l’article D. 5212-25 du code du travail

Montant = l’effectif de l’entreprise * 17 fois le Smic horaire brut, dans la limite de la contribution OETH brute avant déduction.

🔸Sous-traitance : est déductible de la contribution 30 % du prix hors taxe des contrats de fournitures, de sous-traitance ou des entreprises adaptées (EA) ;

-des établissements ou services d’aide par le travail(ESAT) ;

-des travailleurs indépendants handicapés (TIH) ;

-ou des entreprises de portage salarial (EPS) lorsque le salarié porté est reconnu bénéficiaire de l’obligation d’emploi.

Il doit être fait déduction du coût des matières premières, des produits, des matériaux, de la sous-traitance, des consommations intermédiaires, des frais de vente et de commercialisation.

Le prix hors taxe des contrats doit être supérieur, sur 4 ans, à 600 fois le smic horaire brut.

Si l’employeur emploie moins de 50 % du taux d’emploi (soit 3 %), cette déduction ne peut pas dépasser 50 %du montant de la contribution. Il peut déduire jusqu’à 75% du montant de la contribution s’il emploie au moins50 % du taux d’emploi (3 %).

🔸Dépenses déductibles : L’employeur peut également déduire du montant de sa contribution annuelle les dépenses suivantes :

-travaux d’accessibilité ;

-maintien dans l’emploi ou reconversion professionnelle ;

-prestations d’accompagnement et de sensibilisation ;

-participation à des événements ;

– partenariats ;

-action de professionnalisation

Ces dépenses sont prises en compte pour leur prix hors taxe, dans la limite de 10 % du montant de la contribution annuelle.

🟪DEROGATIONS

Certaines structures sont assujetties uniquement sur leurs effectifs permanents, c’est-à-dire après exclusion des effectifs intérimaires, mis à disposition, ou portés :

les entreprises de travail temporaire (ETT) ;

les Entreprises Adaptées de Travail

Temporaire (EATT) ;

les groupements d’employeurs (GE) ;

les entreprises de portage salarial (EPS).

Pour ces structures, l’effectif d’assujettissement correspond à l’effectif permanent.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *